Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 12:50

 

La sortie de l'AVG du 3 juin 2012  dans le Pays d'Olonne , organisée par Jean-Luc et Monique Narcy avec la collaboration de Hendrik Vreken , Camille Joly ,Christian Raffin et Jean Chauvet , comprenait 3 thèmes :

 

Thème 1 : Métamorphisme et Tectonique sur les sites de Sauveterre et de l'Anse de Chaillé;

Thème 2 : Paléo-palynologie et botanique sur le site du marais des Bourbes .

Thème 3 : Les marais salants de l'île d'Olonne.

 

 

Carte-geologique-n--copie-1.jpg

 

 

 

 

Thème 1 - Site 1 : Falaise en haut de l'estran de Sauveterre 



 

 

Sauveterre-6685a.jpg

Une partie du groupe de l'AVG devant la falaise de Sauveterre

Sauveterre-6695-copie.jpg

Hendrik Vreken en explication devant la falaise de Sauveterre

 

 


Sédimentologie

 

Dans un ensemble de couleur dominante gris-verdâtre constitué de schistes alternant avec des niveaux gréseux et quartziques , on peut observer en certains endroits,   interstratifiés dans les schistes,  de gros bancs de quartz  blanc ( photos 1,2 ) et de « tuffites » (dépôts volcano-sédimentaires tantôt fins tantôt grossiers) de teinte jaune-orangée, ocre, rougeâtre ou lie-de-vin et parfois étirés, boudinés en lentilles ( photo 1,3 ).

  

Sauveterre-6689-copie.jpg

Photo 1 : filon  de quartz et banc de tuffite dans des schistes 

 


DSC05768

Photo 2 : filon  de quartz dans des schistes 

 

 DSC05783.JPG

      Photo 3 : lentille de « tuffites » en haut de falaise

 

 

 Tectonique

 

Failles


La photo 4 ci-dessous montre très clairement que la falaise est faillée et que les failles sont pratiquement verticales. Cette dernière observation peut être généralisée à l’ensemble de la falaise de Sauveterre.

 

 DSC05766

 Photo 4 : faille

 

De l’étude des failles , on peut déduire le mouvement relatif des compartiments qu’elles séparent .La photo 5 suivante est un détail de partie supérieure de la photo 4 .

 

 

DSC05766-copie-copie-1.jpg

Photo 5 : interpétation de la photo 4

 

Elle montre  qu’au voisinage immédiat du plan de la faille verticale qui passe à peu près au centre du cliché et qui coupe une strate de tuffites en deux tronçons a et b, le tronçon "a" présente un crochon de faille dirigé vers le bas et le tronçon "b" un crochon  au contraire dirigé vers le haut , les deux crochons se rejoignant à peu près à mi-chemin.

 

Cette observation permet de conclure de façon certaine que les deux tronçons de « tuffites » a et b sont bien en continuité , qu’ils appartiennent à la même strate et que le compartiment de gauche (qui contient a) s’est soulevé alors que celui de droite  (possédant b), s’est au contraire affaissé. Attention ! Il s’agit d’un mouvement relatif entre les deux compartiments !

 

 

 

Plis et schistosités

 

Non seulement les roches de la falaise sont faillées mais elles sont aussi plissées. Et ces plis peuvent être observés à toutes les échelles !

 

Sauveterre-6363.JPG

Photo 6 : strate de « tuffite » plissée occupant toute la hauteur de la falaise

 

 

DSC05775-copie-copie.jpg

      Photo 7 : portion de falaise vue par la face Nord

 

On remarque très bien sur la photo 7 ci-dessus une succession de lits horizontaux alternativement gréseux brun-jaune et quartziques blancs.Cette alternance est d’origine sédimentaire : elle définit la S0-S (S0 = litage sédimentaire et S1 = schistosité de flux résultant de la diagenèse).Mais dans un plan perpendiculaire au précédent , orienté Nord-Sud, les mêmes strates apparaissent nettement plissées ( photo 8 ).

 

DSC05777-copie.jpg

      Photo 8 : même portion de falaise orientée Nord-Sud


De belles charnières de plis sont visibles ; elles sont ouvertes. Les plis sont pentés vers le Nord ( = plongement Nord) , le pendage de l’ordre de 45° ici (sur le cliché) et leurs axes orientés grossièrement Est-Ouest .Cela suggère fortement un charriage de l’ensemble de la formation constituant la falaise de Sauveterre vers le Sud confirmé par les observations à plus petite échelle.

 

 

 Microtectonique

 

 

Si l’on va voir de plus près ces plis, on peut observer de belles figures de plissement, en particulier au niveau des lits de grès, roche la plus compétente.

 

 

 

Sauveterre-6698-copie.jpg

Photo 9 : schistosité de crénulation et schistosité de fracture 

 


 HV9b-copie-1.jpg

Photo 10 : schistosité de crénulation de plan axial S2


HV9C

 

En d’autres endroits, on peut aussi observer des figures de cisaillement.

 

HV10.jpg

Photo 11 : Figures sigmoïdes et plan de cisaillement de plan axial S2


HV10B.jpg

Interprétation de la photo 11 : Figures sigmoïdes et  cisaillement de plan axial S2

 


HV10C

 

La déformation des lits en figures sigmoïdes (= plis dissymétriques)  à l’intérieur de chaque microlithon est clairement un indice , un marqueur de cisaillement et confirme le déversement vers le Sud de l’ensemble de la formation de la falaise de Sauveterre).

 

 

 


Bilan des observations de la falaise de Sauveterre

 


  • Les roches de la falaise sont toutes plissées : plis à plongement Nord mais de pendage très variable d’un endroit à un autre.

 

  • Les niveaux compétents montrent la superposition de deux plans d’anisotropie S1 et S2 :

- une S0-S1 correspondant au litage sédimentaire (S0) et à la schistosité de flux (S1) due à la diagenèse ; 

- une S2naissante , très inclinée par rapport à la S1, peu pénétrative ; la crénulation peut devenir dissymétrique et la dissolution le long des flancs des microplis induire une schistosité de fracture.

 Mais dans tous les cas, la transposition de la S0-S1 dans la S2n’est que partielle : elle est au stade 4 du document 1 suivant.

 
  • Les plis , à toutes les échelles, indiquent un déversement , un charriage vers le Sud avec cisaillements.

 

  • En revanche, les niveaux pélitiques montrent une transposition plus complète. La foliation S2 est devenue la foliation dominante. Cependant, ces niveaux schisteux, même si leur chimisme le permet, ne présentent aucun minéral de métamorphisme caractéristique de l’entrée dans la mésozone (pas de porphyroblastes de grenat, de biotite, de chloritoïde…). On a donc affaire simplement à des schistes à chlorite ou chlorito-schistes.

 

 

 

HV10-copie.jpg

 

 


HV11.jpg

 

 

HV12.jpg

 

 

 

Auteur : Hendrik Vreken - AVG

Editeur : JC - AVG

Partager cet article

Repost 0
Published by avg85HV.JC - dans Excursions
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Blog de l'Association Vendéenne de Géologie
  • Blog de l'Association Vendéenne de Géologie
  • : Ce blog présente des comptes- rendus de sorties géologiques , des photographies de roches et minéraux, des actualités géologiques , un calendrier des activités de l'AVG et des informations diverses adressées aux membres de l'Association.
  • Contact

Texte Libre

 

Nous vous invitons


à consulter notre nouveau site 

 

avg85.fr

 

Logo new 4 - Copie (2)

Partenaires

 

2013.10.24.Image Beautour

 

VENDEE Conseil logo horizontal copie

 

    images           

 

 

 

 

  

 


Archives